Septembre… toujours triste.

Je me sens toujours si mal en Septembre…

Hier c’était l’anniversaire de Sido… partie le 13 septembre, il y a un an déjà.
Mais hier, je n’ai pas eu le courage de poster un seul mot.

Hier, nous sommes allés à l’incinération du fils unique d’une collègue. Nous étions tous tellement touchés… Ce jeune homme s’est suicidé…
Suicide… Geste définitif et affreux, qui laissera chez ses proches des questions, qui n’auront jamais de réponses…

La compagne du disparu a lu Le poème de W. H. Auden :
Arrêtez les pendules
Et sa demi-soeur a lu le poème de Victor Hugo Demain, dès l’aube,
Et l’on a entendu chanter le mistral gagnant…. et « Et maintenant » de Gibert Bécaud

La tristesse, la souffrance sont le lot de tout le monde…
Je ne connaissais pas ce jeune homme…
Mais je connais la douleur d’avoir perdu des gens, que j’aime au delà de leur absence…

J’ai pensé si fort à Pat… forcément…

 

J’ai eu le coeur cassé en pensant à Toi, Pat…
J’ai le coeur cassé à l’idée de tout ce que tu n’as, ni fait, ni vécu.
J’espère vraiment qu’un Ailleurs existe…
Un Ailleurs où tu n’as pas froid.
Un Ailleurs où tu ne souffres pas de solitude…
Un Ailleurs où tu es tout près de Papa, de Julien et de Sidonie….

 Un Ailleurs où tu m’attends…
J’espère que depuis cet Ailleurs, tu me vois, et tu m’entends.
Je t’aime, Pat.
J’ai mal depuis ce 20 septembre… pour toujours….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>